Project: Algolit

Data Workers

Data Workers est une exposition d’œuvres algolittéraires, des histoires racontées d’un point de vue de la ’narration algorithmique’. L’exposition est une création des membres d’Algolit, un groupe bruxellois impliqué dans la recherche artistique sur les algorithmes et la littérature. Chaque mois, ils se réunissent pour expérimenter avec du code et des textes F/LOSS. Certaines oeuvres sont réalisés par des étudiants de Arts² et des participants à l’atelier externe sur l’apprentissage automatique et le texte organisé par Algolit en octobre 2018 au Mundaneum.

Les entreprises créent des intelligences artificielles pour servir, divertir, enregistrer et connaître les humains. Le travail de ces entités machiniques est généralement dissimulé derrière des interfaces et des brevets. Dans l’exposition, les conteurs algorithmiques quittent leur monde souterrain invisible pour devenir des interlocuteurs.
Les ’data workers’ opèrent dans des collectifs différents. Chaque collectif représente une étape dans le processus de conception d’un modèle d’apprentissage automatique : il y a les Écrivains, les Nettoyeurs, les Informateurs, les Lecteurs, les Apprenants et les Oracles. Les robots donnent leurs voix à la littérature expérimentale, les modèles algorithmiques lisent des données, transforment des mots en nombres, calculent des modèles et traitent de nouveaux textes en boucle et à l’infini.

L’exposition met au premier plan les data workers qui ont un impact sur notre vie quotidienne mais qui sont difficiles à saisir ou à imaginer. Elle relie les récits grand public sur les algorithmes aux histoires racontées dans les manuels techniques et les articles universitaires. Les robots sont invités à dialoguer avec les visiteurs humains et vice versa. C’est une manière de comprendre nos raisonnements respectifs, de démystifier nos comportements, de rencontrer nos personnalités multiples et de valoriser notre travail collectif. C’est aussi un hommage aux nombreuses machines que Paul Otlet et Henri La Fontaine ont imaginées pour leur Mundaneum, en montrant à la fois leur potentiel et leurs limites.

Le vernissage aura lieu le jeudi 28 mars (18-22h). Dans le cadre de l’exposition, nous invitons Allison Parrish, une poétesse algolittéraire de New York. Elle donnera une conférence à Passa Porta le jeudi 25 avril au soir et un atelier au Mundaneum le vendredi 26 avril.

Data Workers est une création de Algolit.
Oeuvres de: Cristina Cochior, Gijs de Heij, Sarah Garcin, An Mertens, Javier Lloret, Louise Dekeuleneer, Florian Van de Weyer, Laetitia Trozzi, Rémi Forte, Guillaume Slizewicz, Manetta Berends, Mia Melvær.
Une co-production de: Arts², Mundaneum, Constant.
Avec le soutien de: Fédération Wallonie-Bruxelles, Arts Numériques, Passa Porta, Ugent, DHuF - Digital Humanities Flanders and the Distributed Proofreading Project.
Remerciements: Michel Cleempoel, Donatella Portoghese, Mike Kestemont, François Zajéga, Raphaèle Cornille, Kris Rutten, Anne-Laure Buisson, David Stampfli.


Mundaneum, 76 rue de Nimy, 7000 Mons