Auteurs du futur: Re-imaginer le Copyleft

Le droit conventionnel de la propriété intellectuelle lie les auteur.es et leurs pratiques contemporaines hybrides dans un cadre de propriété présumée et d’individualisme. Elle conçoit les créations comme des œuvres originales, ce qui rend difficile la mise en place de pratiques collectives et en réseau. Dans ce cadre juridique et idéologique, le copyleft, les licences de contenu ouvert ou les licences de culture libre, ont introduit une vision différente de la paternité/maternité, ouvrant la possibilité d’une réimagination de la paternité/maternité en tant que pratique collective, féministe, sur toile. Mais avec le temps, une partie de l’étincelle initiale et de la potentialité des licences de culture libre s’est normalisée et ses problèmes et omissions sont devenus de plus en plus apparents. Cette journée d’étude a donc pour but de voir si nous pouvons commencer à réimaginer le copyleft ensemble.

Peut-on inventer des licences basées sur des pratiques créatives collectives, dans lesquelles la coopération entre la machine et les auteur.e.s biologiques ne doit pas être une exception ? Comment l’attribution pourrait-elle être une forme de généalogie située, plutôt que de tenir compte de l’héritage en inscrivant les noms des personnes qui contribuent ? Comment limiter les pratiques prédatrices sans bloquer le potentiel génératif de la Culture Libre ? A quoi ressemblerait une licence décoloniale et féministe, et de quelle manière pourrait-on proposer des notions enchevêtrées de paternité/maternité ? Ou peut-être devrions-nous penser à des stratégies très différentes ?

Avec la contribution d’entre autres :

  • Séverine Dusollier (SciencesPo, Paris) : Droit d’auteur inclusif
  • Aymeric Mansoux (XPUB, Rotterdam) : Free Only-if
  • Eva Weinmayr (Pirate Library/And-And Publishing, Londres) : Situated collective authorship
  • Daniel Blanga Gubbay (KFDA, Bruxelles) : Auteur potentiel

Documents préparatoires (introduction détaillée, textes, programme)

Cette journée d’étude est organisée en dialogue avec Cinéma Sauvages et Severine Dusollier et accueilli par ISELP. Veuillez nous faire savoir si vous êtes intéressé.e à participer contactez nous via : femke@constantvzw.org


@ ISELP, Institut Supérieur pour l’Étude du Langage Plastique

Boulevard de Waterloo, 31 B-1000 Bruxelles