Appel à Participation: Reseaux avec une Attitude

"Les réseaux ne racontent pas toutes les histoires de la même façon. Les réseaux, comme toutes les entités qui ont des histoires, racontent plus facilement ces histoires dans le reflet desquelles ils se voient eux-mêmes." [Eleanor Saitta, 2012]

Internet est mort, vive les internets ! En 2025, l’internet sera composé soit de communautés groupées, soit d’instances indépendantes décentralisées. Pour ceux qui veulent être connectés tout en choisissant leurs propres dépendances, il n’y a pas d’autre option que de créer de nouveaux réseaux et d’expérimenter avec des protocoles historiques et innovants.

Hacktrices, idéalistes financiers, ingénieurs de la vie privée, militants LGBT, ethno-queers, radioamateurs, fans de biotech et artistes surfeurs optent pour des réseaux fédérés : loin des standards et pas toujours fiables mais intra-actifs, copiables, ouverts, piratables et/ou parallèles. Ils reconnaissent le spectre électromagnétique comme une ressource critique et installent des systèmes WiFi communautaires ou jettent leur serveur dans leur sac à dos, qui ne peut être branché qu’au besoin. Ils hébergent une communauté quelque part dans le Fediverse pour communiquer, publier et se connecter avec certains réseaux sociaux tout en restant à l’écart d’autres couches de ce qui s’appelait autrefois l’autoroute numérique. Le changement climatique met à l’épreuve l’infrastructure terrestre et des routeurs flottants desservent les communautés vivant en haute mer. Les réseaux qui ont une attitude n’ont pas seulement un "point de vue", ils offrent une perspective claire sur leur propre orientation spécifique, qu’ils soient connectés ou non à l’internet.

Réseaux avec une Attitude est une session de travail de six jours organisée par Constant. Au cours de cette semaine intensive, nous étendons l’imagination de ce qu’est un réseau et de ce qu’il peut devenir. C’est une invitation à expérimenter ensemble avec des affinités du net en adoptant deux attitudes différentes mais interconnectées :

Internet est mort. Les trois premiers jours partent de l’hypothèse que dans un avenir proche, l’Internet est quelque chose à éviter. Alors, que faire si nous nous déconnectons du World Wide Web actuel et construisons d’autres réseaux, parallèles, hors ligne, peer to peer, décentralisés ou liés différemment ? À quelles topologies de réseaux et formes d’organisation pouvons-nous penser, quelles relations pouvons-nous imaginer ? Et si nous pensions à d’autres choses matérielles, humainement tangibles ou non ? Au-delà d’une menace, l’émergence de réseaux fragmentés ou la désintégration de leur tissu continu offrent-elles un potentiel pour différents espaces et protocoles en réseau, dirigés par des préoccupations communes et des affinités plutôt que par un profit uniforme ?

Vive les internets ! Au cours des trois prochains jours, nous explorerons comment se réapproprier les infrastructures existantes et les protocoles historiques par d’autres moyens. La multitude de réseaux sociaux et de protocoles qui se répandent, avec différents degrés de filtres, d’accès et d’opacité, présente certaines similitudes avec les débuts des réseaux informatiques. À l’époque, différents réseaux et protocoles physiques distincts ont été expérimentés, avant d’être regroupés sous l’égide du modèle Internet TCP/IP américain. Ce modèle est devenu un projet mondialisé et globalisateur, entrelacé avec le développement du capitalisme néo-libéral en raison de sa capacité d’extraction et de circulation des valeurs. Mais l’extension et la capillarité d’un seul réseau, a également atteint un point où la complexité de la dynamique du réseau est l’occasion de nouvelles ouvertures et tentatives. Comment la forme à venir d’internet(s) pourrait-elle nous rappeler son passé ?

Les sessions de travail sont des moments transdisciplinaires intensifs que Constant organise deux fois par an. Nous créons un contexte de travail temporaire où les participants peuvent mettre en relation leurs différents types d’expertise afin de développer ensemble des idées et des projets de recherche. Nous expérimentons avec des prototypes, des modèles et des concepts et préférons utiliser des logiciels libres et Open Source et des données disponibles sous licence ouverte. Langue de travail : Anglais, avec des extraits en néerlandais et en français.

Les participants de disciplines, d’âges, de sexes, de niveaux de compétence et d’antécédents différents sont invités à postuler. Nous recherchons par exemple des natifs des réseaux, des féministes des données, des fans des fédérations, des creuseurs de tunnels, des capitaines et des pirates, des artistes qui incarnent les technologies des réseaux, des adeptes des activity pub, des chercheurs de scuttlebutt, LoRa’s, des participants au réseau peer2peer et d’autres networkers avec une attitude.

Réseaux avec une Attitude aura lieu à de différents endroits, dont certains pourraient être flottants ≃ à Anvers du dimanche 7 avril au soir au samedi 13 avril 2019 au soir. Nous vous invitons à explorer les deux attitudes (Internet est mort + Vive les internets !) mais vous pouvez aussi postuler pour la première ou la seconde attitude. La première session commence le dimanche 7 avril au soir et se termine le mercredi 10 avril en fin de soirée. La deuxième session commence le mercredi 10 avril au soir et se termine le samedi 13 avril en fin de soirée.
La participation est gratuite, Constant fournit le déjeuner et le voyage (jusqu’à 300,— par personne, si vous en avez besoin) plus l’hébergement si nécessaire. Constant a déjà invité un certain nombre de participants à préparer la session. En outre, 12 places sont disponibles dans le cadre de cet appel ouvert.
Si vous souhaitez participer, veuillez envoyer un e-mail à wendy@constantvzw.org avant le 10 février 2019 et motivez brièvement votre participation. Mentionnez également à quelle(s) séance(s) vous postulez, Internet est mort et/ou Vive les internets ! Nous vous répondrons au plus tard le 17 février 2019.

Réseaux avec une Attitude est développé par l’association pour l’art et les médias Constant en collaboration avec ooooo, Varia.zone et entre autres Samenschool, City harbour, Wireless Antwerpen.